Bastogne

commence
ici
Politique Communale 19.25/25
Communication 18.75/25
Événement 20.48/25
Comité de pilotage 18/25
Total 76/100
16.077 habitants 20 volontaires événements annuels sur le commerce équitable 3 Produits du commerce équitable dans l'administration communale 1.5 Communication sur le commerce équitable

Le commerce équitable commence a Bastogne

Le souhait des autorités communales est d'offrir une alimentation saine et variée, provenant à 100 % de l'agriculture locale et/ou équitable dans les crèches, les cantines scolaires communales, la maison de repos, les repas à domicile du CPAS,... à un prix démocratique. Au travers de l'organisation de différentes actions telles que "La Chasse aux œufs équitable", la Semaine du commerce équitable, les Journées du Patrimoine, les Apéros d'Elisabeth, les Tables secrètes, Bastogne Nature Admise … le Collège communal souhaite sensibiliser le public profitant des événements organisés sur son territoire. Pour chaque réunion, le café, le jus équitable est offert aux participants. Cette année, un espace éphémère "Relax'In Bastogne" est organisé sur la place St Pierre. En collaboration avec Miel Maya Honing, un jeu de rôle interactif sur le commerce équitable (Armando, un apiculteur du Mexique) sera réalisé le mardi 16 juillet. Bref, s’engager pour un développement solidaire de tous les peuples et soutenir les producteurs locaux ainsi que les associations qui développent des projets dans les pays du Sud est une volonté forte de Bastogne. C’est dans cette optique que la ville s’est engagée en 2014 dans la campagne «Communes du Commerce Équitable», de Max Havelaar. Une fois le titre obtenu, le 29 septembre 2015, la ville développe via l’Agence de Développement Local, des actions concrètes liées au commerce équitable.

Notre histoire du commerce équitable

La meilleure expérience est certainement l’organisation d’un jeu de piste équitable lors de la Semaine du Commerce Equitable en 2017. Cette année,   le Collège communal souhaitait axer ces actions de sensibilisation auprès des jeunes. Les jeunes d’aujourd’hui sont les adultes de demain. Ils doivent être au courant des situations négatives et des injustices dans le monde, et ainsi, pouvoir prendre des décisions informées, raisonnables et faire des choix éthiques, notamment au niveau de leurs achats. Ils doivent par exemple savoir que des centaines de milliers d’enfants ouest-africains (âgés entre 9 et 12 ans) travaillent dans des conditions dangereuses pour un salaire de misère. La plupart d’entre-eux n’ont même jamais gouté au produit fini dérivé de leur travail, le chocolat.
Ce chocolat n’est pas le seul produit du Sud commercialisé de manière inéquitable. C’est également le cas pour le café, le sucre, le riz, les bananes, les fleurs, les ballons de sport, le coton ….
Cette semaine du Commerce Equitable a permis aux jeunes d’en apprendre plus sur ce monde inéquitable qui les entoure, sur les partialités et les problèmes qui existent. Mais plus encore, elle a été l’occasion de leur montrer qu’ils ont le pouvoir de faire une différence en changeant leur comportement et en consommant équitable.
Afin de rendre la démarche plus agréable, nous avons orienté la sensibilisation de l’équitable au travers d’un jeu de piste. De cette manière, les jeunes ont eu un aperçu des différents produits équitables vendus dans notre commune et, en plus, ils ont réellement été sensibilisés et informés sur l’importance du développement des filières de production éthique, équitable et locale via le regard de différentes personnes et, ce, de manière plus ludique.

Un rendez-vous avait été fixé aux écoles participantes à l’Hôtel de Ville de Bastogne à 9 h. A pied, par équipe de 4 à 8 élèves et accompagné d’un professeur ou d’un employé d’Anim Jeunes, les élèves se rendaient dans les commerces de Bastogne qui vendent des produits équitables (Pré Vert, Croisy, Michaux, Boutique Nature, Moments Subtils, Oxfam). Après quelques échanges avec le gérant, ils effectuaient un jeu en rapport avec l’équitable et recevaient une question. Avant de partir, le commerçant leur donnait du matériel pour réaliser une fresque géante.
Un homme mystère (Monsieur Stany PAQUAY) se promenait également dans la Grand Rue afin d’aider les élèves à répondre au questionnaire. Il prenait également une photo originale des jeunes tenant le panneau « Communes du Commerce Equitable ».
Une fois rentrés à l’Hôtel de Ville, les élèves réalisaient la fresque avec le matériel reçu auprès des commerçants participants. Les photos prises par l’homme mystère ont également été ajoutées à cette fresque.
Nous leur faisions également déguster des produits équitables (boissons et friandises).